Ladoix
1er Cru Hautes Mourottes 2020

Venant de Dijon, ici commence la Côte de Beaune. Ladoix partage avec Aloxe-Corton et Pernand-Vergelesses, l’honneur de produire les célèbres vins du coteau de Corton.

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2017  2018  2019  2020  
Origine

Crée en 1970, seulement 94 ha de vignes à Ladoix avec les ¾ en rouge. L’appellation possède 11 climats classés en Premiers Crus, l’orientation du vignoble est au soleil levant voire sud/sud-est et son altitude varie entre 230 et 325 m. La partie haute du coteau qui nous intéresse est composée de sols caillouteux, rougeâtres, calcaires et assez marneux pourvus de débris de calcaire à silex.
"Les Hautes Mourottes" se situe à quelques mètres seulement des célèbres Corton-Renardes.
En vieux patois "mourottes" signifie murs, ce qui traduit la présence passé de petites murailles.

Viticulture

Cépage : pinot noir
Type de sol : caillouteux, rougeâtre et calcaire. Présence de marnes.
Exposition : est
Surface de contrat : 0,2055 ha
Taille de la vigne : Guyot.
Rendements de la vigne : 28 hL/ha
Age moyen de la vigne : 56 ans.

Vinification

Récolte : 27 août 2020.
Vendanges manuelles.Premier tri à la vigne, second sur table de tri à la réception de la vendange.
En cuverie : les raisins sont égrappés à 50 % et non foulés (donc entiers) et mis en cuve par gravité. Macération avec 50% de grappes entières de 20 jours dont 3 jours à froid (12°C) : fermentation en levures indigènes uniquement, aucun adjuvant oenologique ajouté comme des enzymes ou tannins. 3 pigeages.

Elevage

Elevage : 14 mois sur lies sans soutirage, 40% fûts neufs.
Futaille : bois d’origine française. Chauffe très longue à basse température pour un boisé subtil et délicat.

Mise en bouteille

Date et conditions : par gravité en décembre 2021, vin non collé, très légère filtration.
Nombre de bouteilles : 770.

Millésime

Equilibré et concentré
Les vendanges se sont déroulées en ordre inversé. Elles ont débuté par les rouges mûrs avant les blancs. Une vendange très saine mais il a fallu trier les baies grillées par le soleil surtout pour les pinots noirs, les chardonnays ayant mieux résistés à la chaleur. La qualité était bien au rendez-vous mais les rendements en jus faibles pour des pinots noirs très concentrés. En revanche les chardonnays ont donné des volumes corrects avec de beaux équilibres sucre/acidité. Cette belle maturité a permis pour les rouges des vinifications en vendange entière selon les parcelles.
« Sur les rouges beaucoup de couleur, des vins très riches en polyphénols et des tannins solides avec un très bon niveau d’acidité. Une grande année de garde en perspective. Un arôme de coulis de fruits rouges domine ce millésime 2020 ! Quant aux blancs, de beaux équilibres mais il est encore trop tôt pour donner un avis précis. A suivre… » Grégory Patriat.
Garde : 7 à 12 ans.

Dégustation

Avec sa belle robe rouge sombre aux reflets violines, ce vin révèle des arômes intenses de violettes, de cerises griotte et des notes de fraises des bois. Le palais est légèrement épicé, charnu avec des tannins délicats en finale.

to top button