Santenay
1er Cru La Maladière 2020

Immédiatement au sud de Chassagne-Montrachet cette appellation est la dernière de Côte d’Or lorsque l’on s’engage vers le sud …

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2018  2019  2020  
Origine

Le village de Santenay se répartit sur 400 ha dont 123 ha en Premier Cru répartis sur 3 zones distinctes.
La Maladière, situé au-dessus du village prend forme en regardant l’est, assis sur des calcaires fissurés recouverts d’une fine couche de marne.
En ancien français « La Maladière » signifie « établissement d’assistance aux malades ». Ces établissements recevaient des donations. Ce nom de climat à Santenay fait référence à l’une d’elle qui appartenait à la Maladière de Chagny, à quelques kilomètres.

Viticulture

Cépage : pinot noir
Type de sol : coteau caillouteux, parcelle enherbée.
Exposition : Est
Taille de la vigne : Guyot
Age moyen de la vigne : 46 ans.

Vinification

Récolte : 1er septembre 2020.
Vendanges manuelles.Premier tri à la vigne, second sur table de tri à la réception de la vendange.
En cuverie : les raisins sont égrappés à 70% et non foulés (donc entiers) et mis en cuve par gravité. Macération totale de 19 jours dont 3 jours à froid (12°C) avec 30% de vendange entière : fermentation en levures indigènes uniquement, aucun adjuvant oenologique ajouté comme des enzymes ou tannins.

Elevage

Elevage : 16 mois sans soutirage et sur lies en fûts de un et deux vins.
Futaille : bois d’origine française, chauffe longue à basse température pour un boisé délicat.

Mise en bouteille

Date et conditions : par gravité en février 2022, vin non collé, très légère filtration.
Nombre de bouteilles : 596.

Millésime

Equilibré et concentré
Les vendanges se sont déroulées en ordre inversé. Elles ont débuté par les rouges mûrs avant les blancs. Une vendange très saine mais il a fallu trier les baies grillées par le soleil surtout pour les pinots noirs, les chardonnays ayant mieux résistés à la chaleur. La qualité était bien au rendez-vous mais les rendements en jus faibles pour des pinots noirs très concentrés. En revanche les chardonnays ont donné des volumes corrects avec de beaux équilibres sucre/acidité. Cette belle maturité a permis pour les rouges des vinifications en vendange entière selon les parcelles.
« Sur les rouges beaucoup de couleur, des vins très riches en polyphénols et des tannins solides avec un très bon niveau d’acidité. Une grande année de garde en perspective. Un arôme de coulis de fruits rouges domine ce millésime 2020 ! Quant aux blancs, de beaux équilibres mais il est encore trop tôt pour donner un avis précis. A suivre… » Grégory Patriat.
Garde : 7 à 12 ans.

Dégustation

La robe brillante est rouge sombre. Le nez expressif exhale des arômes de fraises, de framboises mais aussi quelques notes poivrées. Le palais est charnu, on retrouve des tannins fins et une belle longueur.

to top button