Maranges
1er Cru La Fuissière 2018

Le vignoble des Maranges constitue le trait d’union entre la Côte-d’Or et la Saône-et-Loire.

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2015  2016  2017  2018  
Origine

Voisine de l’appellation Santenay, l’appellation Maranges est située sur la pointe sud de la Côte de Beaune. Plantés majoritairement en Pinot Noir, les coteaux formant ce vignoble sont exposés majoritairement sud/sud-est, avec une altitude oscillant entre 240 et 400 mètres.
Etendu sur presque 35 ha avec une belle exposition au sud, le climat « La Fussière » possède un sol principalement marneux : on y trouve des marnes grises et bleues recouvertes d’éboulis calcaires.
Le nom « Fussière » est dérivé de l’ancien français Faisse ou Faissa qui signifie « bande de terre ». Cela fait référence à la culture en terrasse que nous trouvons sur ce coteau à forte pente.

Viticulture

Cépage : pinot noir
Type de sol : marnes grises et bleues recouvertes d'éboulis calcaires.
Exposition : sud
Surface de contrat : 0,69 ha
Taille de la vigne : Guyot & Cordon de Royat.
Rendements de la vigne : 48 hL/ha
Age moyen de la vigne : 40 ans.

Vinification

Récolte : 8 et 9 septembre 2018.
Vendanges manuelles.
En cuverie : les raisins sont égrappés à 100 % mais non foulés (donc entiers) et mis en cuve par gravité. Macération totale de 18 jours dont 4 jours à froid (12°C) : fermentation en levures indigènes uniquement (aucun adjuvant oenologique ajouté comme des enzymes ou tannins). 5 Pigeages. Vinification sans soufre.

Elevage

Elevage : 16 mois sur lies sans soutirage, 40% fûts neufs.
Futaille : bois d’origine française, chauffe longue à basse température pour un boisé délicat.

Mise en bouteille

Date et conditions : par gravité en mars 2020, vin non collé, très légère filtration.
Nombre de bouteilles : 4 406.

Millésime

2018 , abondance et excellence
Après un hiver très (trop) doux, le millésime a été marqué par deux périodes contrastées. Un printemps ensoleillé et doux totalement épargné par le gel mais avec quelques orages localisés et épisodes de grêle, parfois importants, comme sur certaines parcelles de la Côte de Nuits, touchées fortement en juin. Puis, l’été très sec et très chaud a provoqué des blocages de maturité par endroit. La vendange précoce, exceptionnellement abondante et l’état sanitaire irréprochable a offert tout le potentiel pour engendrer des vins d’une grande finesse.
Garde : 5 à 10 ans.

Dégustation

Doté d'une belle robe couleur rouge foncé aux reflets violines, le nez exhale un bouquet très expressif de notes florales additionnées de touches minérales. Le palais se distingue par sa rondeur, ses tanins structurants et toujours cette minéralité. Et une finale très longue.

to top button