Chassagne-Montrachet
1er Cru Les Chenevottes 2020

Inondé de soleil, du levant au couchant, le vignoble de Chassagne-Montrachet constitue l’une des plus belles
richesses et l’une des plus belles appellations de la côte viticole.

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2020  
Origine

Au sud de la Côte de Beaune, Chassagne-Montrachet partage avec Puligny le prince incontesté de tous les vins blancs secs de la création : le divin Montrachet. Ce large et beau coteau porte à l’excellence les deux cépages bourguignons. Le Pinot Noir et le Chardonnay s’épanouissent ici côte à côte en raison de la complexité des terroirs.

D’importantes carrières de pierres marbrières forment un front rocheux : à Paris, le Trocadéro ou plus récemment la Pyramide du Louvre font appel à cette pierre en dallages roses ou beiges.

Le 1er cru Les Chenevottes se situe à proximité du prestigieux Montrachet. Ce climat devait être une chenevière au moment où ce nom lui a été donné. C'était un champ où l'on cultivait le chanvre.

Viticulture

Cépage : chardonnay
Type de sol : calcaires bruns.
Exposition : est
Taille de la vigne : Guyot
Rendements de la vigne : 50 hL/ha
Age moyen de la vigne : 36 ans.

Vinification

Récolte : 28 août 2020.
Vendanges manuelles.
En cuverie : pressurage doux en grappes entières pendant 2h30. La température du moût est descendue à 12 °C. Le moût est ensuite mis directement en fûts de 450L (demi-muid) sans débourbage pour conserver le maximum de lies. Fermentation en levures indigènes très longue pour plus de complexité et de fraîcheur.

Elevage

Elevage : 12 mois sans soutirage, pas de bâtonnage pour accentuer le caractère minéral du vin, 50% fûts neufs.
Futaille : bois d’origine française avec une chauffe très longue à basse température pour un boisé subtil et délicat.

Mise en bouteille

Date et conditions : par gravité en septembre 2021, vin non collé, très légère filtration.
Nombre de bouteilles : 906.

Millésime

Equilibré et concentré
Les vendanges se sont déroulées en ordre inversé. Elles ont débuté par les rouges mûrs avant les blancs. Une vendange très saine mais il a fallu trier les baies grillées par le soleil surtout pour les pinots noirs, les chardonnays ayant mieux résistés à la chaleur. La qualité était bien au rendez-vous mais les rendements en jus faibles pour des pinots noirs très concentrés. En revanche les chardonnays ont donné des volumes corrects avec de beaux équilibres sucre/acidité. Cette belle maturité a permis pour les rouges des vinifications en vendange entière selon les parcelles.
« Sur les rouges beaucoup de couleur, des vins très riches en polyphénols et des tannins solides avec un très bon niveau d’acidité. Une grande année de garde en perspective. Un arôme de coulis de fruits rouges domine ce millésime 2020 ! Quant aux blancs, de beaux équilibres mais il est encore trop tôt pour donner un avis précis. A suivre… » Grégory Patriat.
Garde : 7 à 12 ans.

Dégustation

Pâré d'une jolie robe brillante aux reflets dorés, ce vin dévoile des arômes intenses de fruits jaunes, comme l'abricot, accompagnés de notes subtilement boisées et de miel frais. Au palais, le vin est soyeux et un peu gras. Il est soutenue par une jolie trame acidulée.

to top button