Français English
Jean-Claude Boisset

BOURGOGNE PINOT NOIR "Nature d'Ursulines" 2013

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2012   2013   2014   2015   2016   2017  

Cépage

100% Pinot Noir

Origine

Extraire la quintessence d’un Bourgogne générique est un véritable challenge que nous avons voulu relever. Notre viniculteur offre ainsi le premier vin sans sulfite ajouté de la Maison Jean-Claude Boisset, un Grand Bourgogne générique où rien n’est ajouté, rien n’est enlevé. Le Pinot Noir doit sa renommé à son terroir natif de Bourgogne où il est quasiment le seul cépage qui entre dans l’élaboration des vins rouges. Le climat tempéré de la région lui convient, ce n’est pas un cépage qui aime la chaleur et l’humidité. La Côte de Nuits et la Côte de Beaune produisent ainsi ce que l’on peut sans doute considérer comme étant les plus grands Pinot Noirs du monde.

Sélection parcellaire

Issu de vignobles de la Côte de Nuits, ce vin a les origines les plus nobles qu’il soit. Les raisins ont été récoltés sur la commune de Nuits-Saint-Georges, sur la parcelle "Peit Chaillot" (GPS:47°07'23.8"N 4°56'41.6"E) côté Premeaux-Prissey, de l'autre côté de la nationale D974. La vigne de 60 ans sélectionnée par notre vinificateur provient d'une sélection massale. Ces Pinots fins offrent de petites grappes très concentrées, millerandées et un faible rendement de 25hL/ha.

Vinification et élevage

Date de vendange: 1er octobre 2013, vendange manuelle en caissettes percées de 20 kg. Premier tri à la vigne, second sur table de tri à la réception de la vendange, aucun ajout de sulfites.
En cuverie: les raisins sont égrappés à 100 % mais non foulés et mis en cuve par gravité. Macération totale de 24 jours dont 1 semaine à froid (12°C) : fermentation en levures indigènes. 8 pigeages.
Température maximale atteinte : 29°C
En cave: 16 mois sur lies sans soutirage, 100 % fûts neufs, bois d’origine française, grains fins, chauffe longue à basse température pour un boisé très délicat.
Mise en bouteille: par gravité janvier 2015, vin non collé, très légère filtration.
2900 bouteilles produites en 75 cl.

Notes de dégustation

Robe: rouge intense aux reflets grenat.
Nez: notes florales de violette, fruits frais tels que la groseille et la myrtille.
Bouche: toute en légèreté et élégance, d’un raffinement extrême !

Accords mets et vins

Paupiettes de lapin, boeuf bourguignon, coq au vin 

Potentiel de garde

4 à 7 ans

Service

16°C

Millésime : 2013

Mis à l'épreuve en 2012, nous espérions une année 2013 sereine. Dame Nature, capricieuse, en a décidé autrement. L'hiver s'est attardé en Bourgogne. De janvier à juillet, les températures restent fraîches. Le soleil est le grand absent de ce premier semestre, alors que la pluie s'impose largement. Cette climatologie très maussade a des conséquences sur la vigne, qui reprend son cycle tardivement, avec près de 2 semaines de retard. Début mai, alors que les premiers bourgeons viennent de faire leur apparition, des précipitations extraordinaires s'abattent sur la région. La floraison et la nouaison ne bénéficient pas d'une météorologie plus propice (coulure et millerandage). Le retard est alors d'environ 3 semaines. L'été, chaud, sec et ensoleillé rassure et profite à la qualité des raisins. Il permet d'obtenir une bonne maturation. Juillet est marqué par un violent orage de grêle sur la Côte de Beaune (1 350 ha touchés le 23 juillet). Septembre ne ménage pas les vignes. La douceur ambiante et les pluies régulières favorisent le développement de la pourriture (Botrytis), limité sur les grappes aérées constituées de petites baies. Le choix de la date de récolte est un véritable casse-tête. Fruités et équilibrés, les vins blancs se caractérisent par un nez marqué de notes d'agrumes. Cette netteté aromatique se retrouve en bouche. D'un rouge rubis profond, soutenu et brillant, ces vins fruités donnent l'impression de croquer dans une poignée de fruits rouges fraîchement cueillis (cerise, framboise, groseille). Certains Pinot Noir, récoltés plus tardivement, offrent des arômes plus confiturés. A la dégustation, les premières notes acidulées laissent vite place à une belle structure apportée par des tanins fins et bien présents. Une belle longueur en bouche prolonge le plaisir.