Français English
Jean-Claude Boisset

BOURGOGNE ALIGOTE "Les Moutots" 2011

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2011   2012   2013   2014   2015   2016   2017  

Cépage

100% Aligoté

Origine

Appellation régionale récoltée dans l’ensemble du territoire viticole de la Bourgogne. L’appellation compte environ 1 400 hectares. Les sols en Bourgogne sont de nature argilo-calcaire, mais les variations d'un village à un autre peuvent être déterminantes pour le caractère des vins. "Les Moutots" est un lieux-dit situé à Chorey-Lès-Beaune.

Sélection parcellaire

Taille et âge de la vigne: Guyot simple, palissage haut (1m30) pour un maximum de photosynthèse, vigne de 50 ans. Rendement: 45 hl /ha pour une grande concentration.

Vinification et élevage

Date de vendange: 17 septembre 2011, vendange manuelle en caissettes percées de 20 kg.
En cuverie: pressurage doux en grappe entière pendant 2h30. La température du moût est descendue à 12°C, puis mis directement en fûts sans débourbage pour conserver le maximum de lies. Fermentation en levures indigènes très longue (jusqu'à 10 mois !).
En cave: élevage 19 mois sans soutirages, pas de batonnage pour accentuer le côté minéral du vin, 40 % fûts neufs, bois d’origine française: chauffe très longue a basse température pour un boisé subtil et délicat.
Mise en bouteilles: par gravité en avril 2013, collage à la bentonite, filtration très légère.

Notes de dégustation

Robe: or brillant et limpide.
Nez: très pur, complexe, avec des notes florales et un boisé très élégant.
Bouche: vin assez concentré, beaucoup d’ampleur et de longueur pour un Aligoté.

Accords mets et vins

Omelette aux champignons et aux fines herbes, truite à la bourguignonne, grillades de crevettes sauvages marinées à la provençale, Mimolette, Saint-Nectaire.

Potentiel de garde

Un Bourgogne Aligoté de garde : jusqu’à dix ans environ !

Service

13°C

Millésime : 2011

Le millésime 2011 fut marqué par une météo très particulière qui a eu pour conséquence d’inscrire les vendanges de cette année en Bourgogne parmi la liste des six millésimes les plus précoces depuis 300 ans ! Dans ces conditions, on entend dire souvent que ce genre de millésime un peu compliqué est un millésime de vigneron. Un printemps, particulièrement sec et chaud, a donné à la vigne un potentiel qualitatif optimal. Les précipitations de juillet viennent reconstituer les réserves en eau du sol et apporter un souffle nouveau à la plante. Les conditions orageuses d’août, très difficiles à anticiper, amènent les vignerons à suivre leurs parcelles pied à pied. Le bel ensoleillement et les faibles précipitations de septembre donnent raison à la patience. Un tri soigné est pratiqué, à la vigne comme en cave. Seuls les meilleurs raisins sont vinifiés. Les blancs se caractérisent par une grande pureté aromatique. Des arômes nets et francs d’agrumes et quelques notes florales délicates se révèlent à la dégustation. En rouges ce sont des vins gourmands, Les tanins sont ronds, souples, élégants. L’aspect friand de ce millésime, déjà perceptible, permettra de se faire plaisir sans tarder.