Français English
Jean-Claude Boisset

VOSNE-ROMANEE "Les Jacquines" 2016

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2007   2008   2013   2014   2015   2016  

Cépage

100% Pinot Noir

Origine

Le village est situé au cœur de la Côte de Nuits, entre Vougeot et Nuits-Saint-Georges, à une altitude idéale pour la vigne, de 250 mètres environ et s’étend sur un peu plus de 150ha. Les sols sont très argilo-calcaires, la vigne est âgée de 40 ans. « Les Jacquines » est situé au sud de l’appellation, côté Nuits-Saint-Georges, cette parcelle a sous doute appartenu à M. Jacquinot de Richemont, un parlementaire dijonnais dont nous savons que c’était un grand propriétaire dans des lieux-dits voisins de « La Tâche ».

Vinification et élevage

Date de vendanges : 1er octobre 2016, vendanges manuelles en caissettes percées de 20 kg. Premier tri à la vigne, second sur la table de tri à la réception de la vendange.
En cuverie : 100% des raisins sont égrappés et mis en cuve par gravité. Macération totale de 22 jours donc une semaine à froid (12°C). Fermentations en levures indigènes uniquement. Pigeages « aux pieds » peu fréquents.
En cave : Elevage de 15 mois sur lies sans soutirage, 35% fûts neufs, bois d’origine française, chauffe longue à basse température pour un boisé très délicat.
Mise en bouteille : Par gravité en février 2018, vin filtré mais non collé
Production : 900 bouteilles.

Notes de dégustation

Robe : brillante, couleur rubis avec des reflets violets.
Nez : Bouquet de fruits rouges frais, de cerise confiturée et des notes minérales.
Palais: Un vin souple et soyeux. Assez frais. En fin de bouche on y trouve quelques flaveurs presque chocolatées entremêlées de notes épicées.

Potentiel de garde

10 ans et plus.

Millésime : 2016

2016, un millésime miraculeux !
Au vu d'un démarrage compliqué, les vins de Bourgogne affichent une qualité inespérée, à la hauteur de toutes les attentes. Après un hiver parmi les plus chauds jamais observés depuis 1900, les vignerons ont subi au Printemps des aléas climatiques qui ont amputé sévèrement la récolte. En effet, le mois d'avril a été marqué par un épisode de gel historique avec une ampleur géographique inédite. La grêle a également fortement impacté le vignoble en mai dans le Mâconnais et le nord de la Bourgogne. La tendance s'inverse brusquement au moment de célébrer le passage à l'été : soleil et chaleur sont au rendez-vous et les vignes rattrapent leur retard. Quelques pluies permettront au cycle végétatif de se poursuivre dans de bonnes conditions et aux parcelles d'être récoltées au moment idéal. 2016 livre donc de belles surprises et offre des vins au très bon potentiel qualitatif. Les vins blancs aux arômes de fruits blancs sont croquants, généreux, avec une belle matière, et seront à boire de préférence dans leur jeunesse, tandis que les vins rouges sont puissants, tendres, concentrés et constituent un beau millésime de garde !