Français English
Jean-Claude Boisset

GEVREY-CHAMBERTIN PREMIER CRU "Lavaut-Saint-Jacques" 2009

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2007   2008   2009  

Cépage

100 % Pinot Noir

Origine

Le nom est d’une prestigieuse évocation, le lieu est un des plus nobles qui soient. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à Gevrey-Chambertin commencent vraiment les Grands Crus de la Côte bourguignonne… Gros bourg situé au début de la Côte de Nuits, Gevrey-Chambertin possède l’une des plus grandes surfaces de vigne : pas moins de 330 hectares en production dont 82 en Premier Cru. L’altitude est comprise entre 240 et 280 mètres. Les sols sont calcaires avec une bonne proportion de marnes argileuses provenant d’éboulis de la Combe de Lavaux, donnant puissance et rondeur. Lavaut Saint-Jacques est un des Premiers Crus les plus réputés qui égal souvent les Grands Crus dans le cœur des dégustateurs avertis. L’exposition plein Sud est certainement une des clefs de sa chair tendre au soyeux si évident.

Sélection parcellaire

La première des particularités de cette vigne est qu’elle est âgée et naturellement peu productive. D’une superbe exposition plein sud cette vigne bénéficie toujours d’une excellente maturité. Ensuite, elle ne produit que de très petites grappes de Pinot Noir avec des peaux très épaisses, ce qui est gage d’une grande concentration future du vin. Ce vin a fait l’objet d’exigences particulières et bien précises à la vigne : rendements contrôlés avec un ébourgeonnage sévère, vendange en vert si nécessaire, travail des sols, pas d’apports d’engrais, protection de la vigne respectueuse de l’environnement et de la faune auxiliaire.

Vinification et élevage

Date de vendange : 16 septembre 2009, vendange manuelle en caissettes percées de 20 kg. 1er tri à la vigne, second sur table de tri à la réception de la vendange.
En cuverie : les raisins sont égrappés à 100 % mais non foulés (donc entiers) et mis en cuve par gravité. Macération totale 30 jours dont 1 semaine à froid (12°C) : fermentation en levures indigènes uniquement (aucun adjuvant oenologique ajouté comme des enzymes ou tannins). Pigeages peu fréquents (8 maximums)
En cave : 12 mois sur lies sans soutirage, 30 % fûts neufs, bois d’origine française, chauffe longue à basse température pour un boisé très délicat.
Mise en bouteille : par gravité en septembre 2010, vin non collé, très légère filtration. 1 000 bouteilles produites.

Notes de dégustation

Robe : Très intense, reflets grenats.
Nez : Très complexe, fruits noirs, notes de tabac frais.
Bouche : Vin d’un très grand raffinement mêlant puissance et finesse.

Potentiel de garde

10 ans et plus

Millésime : 2009

Tout le monde s'accorde à dire que 2009 est une année exceptionnelle. Elle l'est en effet en ce qui concerne la qualité des raisins, un très bel état sanitaire, des maturités idylliques, des baies gorgées de soleil et très peu de tri cette année dans les cuveries. Des rouges très concentrés, très mûrs avec peu d'acidité et beaucoup de couleur laissant augurer des vins à boire dans leur éclatante jeunesse. Les chardonnays sont riches avec une moindre acidité, éclatants dans leur jeunesse.

Les récompenses

2012 - Guide des Meilleurs Vins de France - 17 / 20
2012 - GUIDE GILBERT ET GAILLARD - 90/100