Français English
Jean-Claude Boisset

SAINT-AUBIN PREMIER CRU "En Remilly" 2012

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2007   2008   2009   2011   2012   2013   2014   2015   2016   2017  

Cépage

100% Chardonnay


Origine

Les vignes sont essentiellement plantées sur le flanc droit de la large combe qui monte en serpentant vers la Rochepot. L’aire d’appellation est repartie sur deux massifs différents : l’un, la Montagne de Savoie, qui termine la Côte d’Or et l’autre avec la montagne du Ban qui se situe en perpendiculaire.
La parcelle ‘En Remilly’ est donc située sur le deuxième versant et jouxte les plus grandes appellations du triangle d’or. Ce climat est situé à quelques mètres du Montrachet, exposé plein sud avec un sol bien caillouteux. Il est reconnu comme étant le meilleur premier cru de l’appellation avec « Murgers des dents de chien ».

Sélection parcellaire

Ce vin a fait l'objet d'un travail rigoureux à la vigne et de contrôles draconiens concernant les rendements, mais aussi les modes de cultures qui imposent un travail des sols favorisant et entretenant la vie microbienne nécessaire à l'expression du terroir.

Vinification et élevage

Date de vendange: 22 septembre 2012.
En cuverie: pressurage doux en grappe entière pendant 2 h 30. Le moût, dont la température est descendue à 12°C, a été mis directement en tonneaux sans débourbage pour conserver le maximum de lies. Fermentation en levures indigènes très longue (jusqu'à 10 mois !).
En cave: élevage 16 mois sans soutirage, pas de bâtonnage pour accentuer le côté minéral du vin, 30 % fûts neufs, bois d’origine française : chauffe très longue à basse température pour un boisé subtil et délicat.
Mise en bouteilles: par gravité en janvier 2014, collage à la bentonite, filtration très légère.

Notes de dégustation

Robe: reflets or jaune.
Nez: très délicat de fleurs blanches et boisé discret.
Bouche: très souple avec beaucoup de minéralité – Vin déjà très agréable.

Accords mets et vins

Homard, langouste grillés, poissons sauce crémée, poularde à la crème, Roqueforts, Bleus.

Potentiel de garde

7 à 12 ans

Service

12°C

Millésime : 2012

« Du jamais vu ! Voilà ce que les professionnels bourguignons disent de la météo de l’année. Face aux caprices du temps, il a fallu redoubler d’efforts pour obtenir le meilleur des vignes. Seule ombre au tableau, les quantités récoltées sont de 20% inférieures à la moyenne. Hiver doux, mars printanier, fraîcheur et gel au printemps, mai estival, un mois de juin frais et pluvieux et un été instable : canicule, grêle, orages, le programme météo a été chargé et n’a pas épargné les vignes. Le froid et l’humidité du printemps ont engendré coulure (non transformation de certaines fleurs en fruit), millerandage (fécondation incomplète de la fleur qui donne de petites baies) et une forte pression du mildiou et de l’oïdium. Les brèves mais fortes chaleurs de l’été ont provoqué échaudage et grillure des baies. Ces phénomènes, survenus avant la période de maturation, ont entraîné une baisse significative de récolte, sans impacter la qualité des raisins. Au contraire, des grappes aérées aux petites baies garantissent concentration et intensité. Rare, le millésime 2012 n’en sera que plus précieux ! Côté blanc, les vins expressifs dévoilent des notes de fruits frais et d’agrumes. Francs, ils offrent d’ores et déjà de très beaux équilibres en bouche. Puissants, les blancs du nord de la Bourgogne traduisent la typicité de leurs terroirs : minéralité, silex, notes crayeuses. Ce millésime classique, s’illustre par sa finesse et sa belle concentration. Certains vins, dotés d’une magnifique complexité et d’une structure parfaite, pourront attendre quelques années. Les vins rouges sont d’une couleur très profonde, dense, presque noir pour certains. Ils exhalent des arômes de fruits rouges, riches et intenses. Les tanins, mûrs et soyeux, leur confèrent une belle harmonie en bouche. 2012 s’annonce comme une valeur sûre.

Les récompenses

2015 - Guide des Meilleurs Vins de France - 14 / 20