Français English
Jean-Claude Boisset

MEURSAULT PREMIER CRU "Les Charmes" 2016

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2007   2009   2013   2014   2016  

Cépage

100% Chardonnay

Origine

Avec près de 400ha de vignes Meursault s’impose comme un incontournable du vignoble bourguignon. L’exposition est quasiment toujours orientée à l’Est avec des pentes assez douces. "Les Charmes" reposent sur un sol moyennement profond, fait d’alternances d’argile et de calcaire, et recouverts d’un important cailloutis calcaire. Ce qui confère au vin beaucoup de gras et de fruité.

Sélection parcellaire

Ce vin a fait l’objet d’une sélection de vignes (jamais de jeunes vignes) et de contrôles draconiens concernant par exemple les rendements. Mais aussi les modes de cultures ou est pratiqué le travail des sols pour favoriser et entretenir la vie microbienne nécessaire à l’expression des terroirs.

Vinification et élevage

Date de vendange : 27 septembre 2016. Vendange manuelle en caissettes percées de 20 kg.
En cuverie : pressurage doux en grappe entière pendant 2h30. La température du moût est descendue à 12°C, puis mis directement en fûts de 450L sans débourbage pour conserver le maximum de lies. Fermentation en levures indigènes très longues.
En cave : élevage de 16 mois sans soutirage, pas de batonnage pour accentuer le caractère minéral du vin, 40% fûts neufs, bois d’origine française : chauffe très longue à basse température pour un boisé subtile et délicat.
Mise en bouteille : février 2018, collage à la bentonite, filtration très légère.
2 000 bouteilles produites

Notes de dégustation

Robe jaune pâle avec des reflets dorés.
Nez : Des arômes de fruits jaunes mûrs, de tilleul et pain grillé, quelques notes de noisettes.
Palais : Suave et riche, soutenue par une belle acidité.

Potentiel de garde

7 à 10 ans.

Millésime : 2016

2016, un millésime miraculeux !
Au vu d'un démarrage compliqué, les vins de Bourgogne affichent une qualité inespérée, à la hauteur de toutes les attentes. Après un hiver parmi les plus chauds jamais observés depuis 1900, les vignerons ont subi au Printemps des aléas climatiques qui ont amputé sévèrement la récolte. En effet, le mois d'avril a été marqué par un épisode de gel historique avec une ampleur géographique inédite. La grêle a également fortement impacté le vignoble en mai dans le Mâconnais et le nord de la Bourgogne. La tendance s'inverse brusquement au moment de célébrer le passage à l'été : soleil et chaleur sont au rendez-vous et les vignes rattrapent leur retard. Quelques pluies permettront au cycle végétatif de se poursuivre dans de bonnes conditions et aux parcelles d'être récoltées au moment idéal. 2016 livre donc de belles surprises et offre des vins au très bon potentiel qualitatif. Les vins blancs aux arômes de fruits blancs sont croquants, généreux, avec une belle matière, et seront à boire de préférence dans leur jeunesse, tandis que les vins rouges sont puissants, tendres, concentrés et constituent un beau millésime de garde !