Français English
Jean-Claude Boisset

CORTON-CHARLEMAGNE GRAND CRU 2015

pour connaître les détails d’un millésime, cliquez sur l’année de votre choix
2008   2009   2010   2011   2012   2013   2014   2015  

Cépage

100% Chardonnay

Origine

Cette appellation Grand Cru de la Côte de Beaune (uniquement en blanc) s’étend sur les communes d’Aloxe-Corton, Pernand-Vergelesses et Ladoix-Serrigny. Les vignes sont plantées sur les pentes de la colline de Corton. La production au total de ce Corton-Charlemagne est de 2200 hl. Les sols sont marneux et argileux sur les parties hautes. Cette vigne a été offerte par l’empereur Charlemagne en 775 à la collégiale Saint-Andoche de Saulieu. Elle restera un millier d’années dans ce patrimoine ! Célébrant aujourd’hui encore l’empereur à la barbe fleurie, le Corton-Charlemagne réunit les climats Charlemagne et En Charlemagne ainsi que quelques climats voisins et fédérés sous cette bannière (l’AOC Grand Cru date du 31 juillet 1937).

Vinification et élevage

Date de vendange : 13 septembre 2015. Vendange manuelle en caissettes percées de 20 kg.
En cuverie : pressurage doux en grappe entière pendant 2h30. La température du moût est descendue à 12°C, puis mis directement en fûts de 450L sans débourbage pour conserver le maximum de lies. Fermentation en levures indigènes très longues. 
En cave : élevage de 16 mois sans soutirage, pas de batonnage pour accentuer le caractère minéral du vin, 50% fûts neufs, bois d’origine française : chauffe très longue à basse température pour un boisé subtil et délicat.
Mise en bouteille : janvier 2017, collage à la bentonite, filtration très légère

Notes de dégustation

Robe : Brillante avec des reflets d’or jaune
Nez : Dominé par des notes d'amandes et de miel. Quelques notes épicées et fumées.
Palais : Ce vin est très puissant avec des notes d'amandes fraîches et une belle longueur.

Potentiel de garde

7 à 10 ans.

Millésime : 2015

Etat sanitaire irréprochable et maturité optimale, voilà le duo gagnant de cette année !
Après un hiver plutôt doux, le printemps s’installe très rapidement avec une remontée du thermomètre exceptionnelle. Le mercure ne cesse de grimper jusqu’à fin août, le tout accompagné d’un ensoleillement excédentaire en juin et juillet. Dans ces conditions exceptionnelles, tout se passe très vite. On assiste à une floraison précoce et rapide début juin. La véraison a lieu durant la dernière quinzaine de juillet. Seule ombre au tableau, la sécheresse, qui a provoqué quelques grillures sur baies et sur feuilles, et a engendré du millerandage sur le Pinot Noir. Cela a donc entraîné une baisse des rendements sur certaines parcelles des deux Côtes. L’état sanitaire étant excellent, nous avons donc pu choisir la date de récolte en visant la maturité optimale. Lors des vinifications, la belle maturité des rafles nous ont permis d’augmenter le pourcentage de grappes entières. Les vins blancs sont très expressifs avec des notes de fruits blancs, d’une grande pureté aromatique et d’une belle richesse. D’une couleur intense et brillante, les vins rouges sont sur les arômes de fruits rouges, mûrs et charnus. Les tanins sont très soyeux et ronds. Un millésime très gourmand !