Français English
Jean-Claude Boisset



Contacts presse : 
Nathalie Bergès-Boisset & Véronique Desmazures
Tél. 03 80 62 61 61 - contact@actuelles.biz

2012 : exaltation de la vendange entière ! Moins de rafles, plus de finesse !

A année exceptionnelle, vinification exceptionnelle ! Pour transformer les essais de vinifications dites en vendanges entières menés depuis 2005, autrement dit de grappes non éraflées, Grégory Patriat, le vinificateur de la Maison Jean-Claude Boisset, a choisi le sublime 2012. Tous les grands vins de la Maison ont été vinifiés ainsi cette année pour exalter leur exceptionnel potentiel.

Certes, le fait de conserver la rafle rend la vinification plus risquée ; avec plus de volume, le chapeau est plus épais, l’extraction plus délicate et on peut tomber dans la sous ou la surextraction.

Mais contrairement à une idée reçue, le fait d’intégrer dans la cuvée une proportion de grappes avec leur rafle affine le vin, lui apporte de la cohérence, un supplément aromatique floral, de la longueur en bouche et une belle structure tout en rondeur et profondeur. On n’a plus de petit creux qui parfois se fait ressentir en milieu de bouche, même s’il s’agit d’une perception très fine. Ce schéma peu classique donne des vins « d’esthètes » offrant moins de couleur mais plus de finesse et de subtilité.

Non éraflés, le fameux grand cru Clos de La Roche, tous les premiers crus tels le Chambolle-Musigny Les Charmes, le Beaune Les Grèves, certains villages emblématiques comme Gevrey-Chambertin et, depuis 2005, le Nuits-Saint-Georges Charbonnières, preuve dans le temps d’une incomparable rondeur et d’une texture soyeuse.

Pour la Maison à l’avant-garde, cette démarche n’est pas une question de millésime, de maturité des rafles, de pourcentage de grappes entières, mais une réelle philosophie : si on y croit on doit l’appliquer à chaque millésime !