Français English
Jean-Claude Boisset



Contacts presse : 
Nathalie Bergès-Boisset & Véronique Desmazures
Tél. 03 80 62 61 61 - contact@actuelles.biz

Ces inédites vendanges 2012 offrent la première cuvée sans sulfite signée Jean-Claude Boisset, c’est-à-dire sans soufre ajouté en vinification. Ce soufre si décrié, responsable des maux de tête quand il est en excès. Or, depuis l’antiquité, le soufre protège le vin de son évolution naturelle, le vinaigre ! Il a un autre avantage qui est de fixer la couleur.

Mais alors, pourquoi prendre le risque d’une cuvée non sulfitée ? Car sans soufre, on exalte la typicité du vin et du terroir, l’enjeu est de taille. Bien loin de l’effet de mode pour des vins dits « naturels » et parfois oxydatifs.

En effet, on sait désormais que cette approche sans soufre renforce la complexité aromatique, améliore la texture, donne des vins plus riches, plus ronds et plus fondus, plus digestes et d’une meilleure capacité de vieillissement*.

Se rapprocher de la nature même du vin, et pour ce faire, s’il faut travailler sans filet, est un  défi qu’aime relever le vinificateur emblématique de la Maison.

Or, ce choix ne supporte pas l’approximation, le vin doit être parfait car il est « tout nu ! » Chaque étape de vinification est menée sous haute surveillance, car la méthode ne souffre pas l’à peu près ! Depuis la sélection des raisins mûrs, équilibrés entre acidité et tannin, sains, afin d’obtenir un vin assez solide pour affronter son élevage en toute sérénité.

Tout commence à la vigne ; les raisins proviennent d’une parcelle des bas de Nuits-Saint-Georges, origine noble s’il en est, que Grégory connaît très bien puisqu’il en a suivi le cycle végétatif et les vinifie depuis sept ans. Une vieille vigne de 50 ans, issue d’une sélection massale de plants très fins. Voici les premières notes d’un vin prometteur à suivre !


En bref

  • - Cuvée de 900 bouteilles (3 fûts)

  • - 24 jours de macération

  • - 7 pigeages

  • - Elevage sous bois de 7 à 8 mois

  • - 100 % fûts neufs

  • - Chêne français, grains très fins, chauffe longue et lente.

  • - Vin assez concentré pour un« simple Bourgogne »

  • - Arômes de fruits frais, tannins très fins

  • - Superbe longueur en bouche

  • - A découvrir dès septembre 2013


*Les grands vins sans sulfite
1er traité de vinification sans sulfite
d
’Arnaud Immêlé,œnologue
Editions Vinédia, 2012